Bienvenue chez CENTURY 21 La Cigogne, Agence immobilière BOIS COLOMBES 92270

L'histoire de Bois-Colombes en bref

Publiée le 31/08/2017

 

Bois-Colombes, « le petit village aux portes de Paris », coincé entre Colombes et Asnières, est né en 1896 mais il faudra attendre près de quarante ans pour que la ville ait une mairie prouvant sa prise d’indépendance.

 

La Ferme Pasteur au milieu du XXème siècle (AMBC)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bois-Colombes est à l’origine agricole comme en témoignent les anciennes fermes (rue Pasteur, rue Charles-Chefson), dont la dernière, rue Jean-Jaurès, a fermé ses portes en 1983, mais aussi les anciennes pépinières Le Blévenec, implantées rue Victor-Hugo tout au long du siècle.

L’usine Hispano vers 1918 (AMBC)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’histoire et le développement de la ville est marquée par l’industrialisationavec notamment l’installation en 1914 de l’usine Hispano-Suiza, dans le quartier sud-ouest de la ville qui se lance pendant la Première Guerre mondiale dans la fabrication de moteurs d'avion, avant de se consacrer à l'automobile pendant l'entre-deux-guerres.

http://fr.calameo.com/read/00099559824d004ef3dd7

En vingt ans, la population double. Bois-Colombes compte près de 20 000 habitants en 1921. La soufflerie de l’usine Hispano Suiza, construite en 1936 pour tester les moteurs construits, est : «La soufflerie privée la plus importante du monde entier», selon la revue l’Illustration (novembre 1938) avec ses 55m de long sur 16 m de large.

Mais quand éclate la Seconde Guerre mondiale, l'essor de la ville est freiné. En 1943, la ville est bombardée, les usines Hispano-Suiza, avec leur soufflerie, en ligne de mire. Trois sévères bombardements aériens font de Bois-Colombes la cinquième commune sinistrée du département de La Seine, avec 73 morts, 168 maisons détruites, près de 3 000 sinistrés et plus de 1 000 habitations endommagées. De nombreuses plaques de rue, portent le nom de résistants ou de fusillés par les nazis. Bois-Colombes a souffert pendant la guerre comme beaucoup d’autres villes françaises.

http://fr.calameo.com/read/0009955981c027406a958

Ce que l’on sait moins c’est que Bois-Colombes a été également, la petite capitale des fragrances,après Grasse avec notamment  la parfumerie Guerlain (de 1894 à 1947 rue du Parc), la parfumerie Kerkoff (début du 20ème siècle, rue Cuny), la parfumerie Sozio (57 rue Henri-Litolff) …

Aujourd’hui ces grandes entreprises historiques sont parties, remplacées par d’autres comme IBM, Aviva et Colgate-Palmolive. Bois-Colombes se réinventent chaque jour …

Notre actualité